L’isolation thermique, la clé d’un chauffage optimal

Chauffage

Une isolation thermique efficace assure la diminution de la consommation d’énergie et de la pollution due au chauffage jusqu’à 80%. Effectivement, elle aide à minimiser les besoins en chauffage, mais aussi de lutter contre la perte de la chaleur dans la demeure.

L’isolation thermique et le système de chauffage au bois

Le système de chauffage au bois à utiliser dans une demeure doit correspondre à la taille de la surface à chauffer. En effet, pour un intérieur de petites tailles, il faut des appareils à faible puissance, entre autres, le poêle à bûches qui s’adapte parfaitement à des intérieurs bien isolés. Toutefois, si l’utilisateur souhaite avoir un chauffage intégral de toute l’habitation, il vaut mieux miser sur des poêles de masse. Pour choisir le meilleur modèle, visiter poele-a-bois.net.

Par contre, même si on opte pour des appareils de chauffage à bois appropriés pour la maison, si l’isolation thermique n’est pas efficace, la chaleur ne se fera pas ressentir. Effectivement, un bon chauffage va toujours de pair avec une isolation thermique performante. Chauffer sa maison sans isolation risque fortement de décupler la facture. De ce fait, il est recommandé de bien vérifier la performance thermique ou de mettre en place une isolation avant de poser un chauffage au bois dans la demeure.

Respect des méthodes spécifiques pour une meilleure efficacité

Il faut noter que les techniques d’isolation thermiques sont diversifiées et doivent être adaptées à la localisation de la partie du domicile à isoler. Cela assure un chauffage optimal de la demeure. Pour les murs intérieurs, les panneaux d’isolants doivent être posés dans les coffrages avec parements extérieurs ou projection de matériaux. Tandis que pour le mur extérieur, l’isolant thermique peut être mis en place sous bardage, sous enduit ou sous vêture.

Par ailleurs, la pose d’isolant sur le plafond dépend du type de plafond. Il peut combler le vide entre le plafond et les faux-plafond. On peut, par exemple, y placer un isolant mince ou quelques couches d’isolants épais collées au plafond. Concernant l’isolation de la toiture, elle peut s’intéresser aux combles perdus ou aux combles aménagés. On utilise souvent des panneaux ou des rouleaux d’isolants. Outre cela, pour l’isolation des planchers bas et de la toiture-terrasse, la méthode utilisée dépend de la structure de la construction.

Les différentes catégories d’isolant à connaitre

Pour assurer un chauffage optimal, le bon choix des matériaux à utiliser est impératif. Effectivement, la qualité de l’isolation thermique dépend fortement de l’isolant utilisé. De plus, le choix doit correspondre à la partie à isoler. On peut distinguer les isolants minéraux fabriqués avec le verre cellulaire, la laine de verre ou de roche, la perlite… Il y a également les isolants synthétiques, entre autres, le polystyrène, le polyuréthane…

L’utilisateur peut aussi trouver des isolants naturels d’origine végétale comme le bois, le chanvre, le lin et l’ouate de cellulose et ceux d’origine animale comme la laine de mouton, les plumes de canard… On compte également les thermo-réflecteurs ou isolants minces et les isolants « nouvelle génération ». Ces derniers regroupent les briques « monomur », ou encore les panneaux d’isolants sous vide ou PIV.

Articles similaires

11 Nov 2019
L'architecture intérieure autour de la cuisine

L’architecture intérieure autour de la cuisine

Envie d’aménager une cuisine luxueuse italienne ? Snaidero est un spécialiste en architecture in...

Lire la suite
18 Oct 2019
Chauffage

L’isolation thermique, la clé d’un chauffage optimal

Une isolation thermique efficace assure la diminution de la consommation d’énergie et de la pollu...

Lire la suite
17 Oct 2019

Mesure de sécurité pour contrôle d’accès en entreprise

La sécurité est importante en entreprise. Encore faut-il bien choisir un système de sécurité co...

Lire la suite